Du web 1.0 au web 4.0

Un jour un ami développeur m’a demandé pourquoi j’avais appelé WyWeB « la communication digitale 4.0 », je lui ai répondu que c’était l’évolution du Web et de toutes les technologies digitales!

A cela il m’est apparu qu’il fallait « même dans notre monde » bien préciser nos mots pour nous faire comprendre .

1990 web 1.0 web au transfert unilatéral d’informations à vocation statique
2000 web 2.0 web dynamique et interactif avec les médias sociaux
2010 web 3.0web sémantique avec les données de masse et les applis intégrées
2020 web 4.0web symbolique avec intelligence artificielle
photo de @lorenzoherrera

Un web évolutif

Nous allons voir les prochaines phases de l’évolution d’un seul et même web ! Une chose est sûre: l’accélération remarquable de cette évolution est d’autant plus interpellante quand je constate, que dans la pratique, des PME peinent à intégrer la seule notion de web 2.0!

Il m’a donc semblé utile de d’éclaircir ce monde afin de vous aider à mieux comprendre les enjeux et l’importance de cette transformation, ainsi que son impact sur la manière de gérer votre business.

Le web est sans nul doute une technologie majeure du 21ème siècle.

Et si sa nature, sa structure et son utilisation ont évolué au cours de ces 10 dernières années , force est de constater que cette évolution a également profondément modifié nos pratiques commerciales, sociales, professionnelles et personnelles.

Pour mieux comprendre les enjeux et les différentes phases de cette évolution, j’ai utilisé notre « Ami » Google pour faire qq recherches et nous éclairer sur cette évolution… ou cette « révolution » !!!

Parlons tout d’abord du Web 1.0 pour votre connaissance personnelle !

Appelé web traditionnel, celui des années 90, a un fonctionnement très linéaire : un contenu proposé par un producteur est affiché sur un site Internet consulté par des internautes.
C’est un web passif/ statique : l’internaute y consomme de l’information, comme on peut le faire dans un bibliothèque par exemple.
Pour la France ce Web n’était pas très connu car nous avions le « fameux minitel ». De plus la connexion était longue et très cher donc pas à la portée de tous et toutes.
Mais heureusement les années 2000 allaient nous offrir « l’open source WEB.« 

Nous entrons dans l’air de l’interaction avec Le web 2.0 ou le web social ! 🤓

 On voit bien qu’il s’agit d’un même phénomène, mais aux multiples dimensions. Certains insistent sur la dimension technique, d’autre sur les pratiques éditoriales, d’autre encore sur la dimension sociologique.

Animateur d’Homo-Numéricus

Nous entrons dans l’air du partage et d’échange d’informations et de contenus » (textes, vidéos, images ou autres).
L’immersion des réseaux sociaux, des smartphones et des blogs.

Le web se démocratise et se dynamise.

L’avis du consommateur est sollicité en permanence et il prend goût à cette socialisation virtuelle.
Mais nous constatons que le contrôle de contenus à ce moment là est difficile et provoque d’innombrables « mal info » ou « infobésité » on diffuse n’importe quoi n’importe quand !!!

L’air de la communication virtuelle !

Le web 3.0, décentralisons Internet grâce aux blockchains interconnectées

Le web 2.0 est mort ! Vive le 3.0 ! Il ne s’agit pas d’une surenchère technologique, mais véritablement d’une autre conception des sites web.

Le web 3.0 propose un nouveau modèle d’interaction entre programmes et contenus sur le web dont le maître mot est la décentralisation.

Dans ce web 3.0, le contenu du web que des « milliards de personnes » consultent chaque jour ne sera plus stocké sur des serveurs gérés par des acteurs centralisés comme Microsoft, Google ou Amazon, mais disséminé sur des ordinateurs qui recevront de petites sommes de cryptomonnaies pour héberger ce contenu.
Chaque blockchain a ses avantages et désavantages, et propose telle ou telle fonction.
Un Internet des blockchains permettrait aux utilisateurs de transférer de la valeur entre blockchains pour profiter des caractéristiques et applications proposées par chacune d’entre elles.

C’est aussi un web qui s’adapte à notre mode de vie , « plus portatif  » et qui crée de plus en plus le lien entre monde réel et monde virtuel.
Il répond aux besoins d’utilisateurs mobiles, « toujours connectés » à travers une multitude de supports et d’applications disponible en un clic !

Et nous voilà à notre web 4.0, évoqué par certains comme le web intelligent

Il définit le Web 4.0 comme étant « la possibilité de travailler avec des outils uniquement en ligne.

Je le qualifie comme synonyme du « cloud computing » ou informatique en nuages.

Joël de Rosnay, conseiller du président de la Cité des Sciences et de l’Industrie de la Villette

Pour beaucoup d’entre nous, c’est la quatrième génération d’Internet ultra-intelligente qui a pour technologies motrices la robotique, l’intelligence artificielle, l’apprentissage automatique (machine learning) et l’Internet des objets.

Cela implique que toujours plus d’objets dans notre environnement direct sont connectés, intégrés et communiquent avec nous.

Avec ce nouveau concept 4.0 , nous passons de tout ce qui est réel vers le virtuel où la communication, le partage d’informations et la participation massive dans les réseaux en ligne atteint son max sur le plan social et socioprofessionnel.

Web 4.0web symbiotique ou web « intelligent »
Objectifinnover grâce aux connexions intelligentes
Conceptinterconnexion réel|virtuel, intelligence collective
DonnéesÉvolution vers des standards ouverts, vers un langage universel
UtilisateurL’utilisateur devient cré-acteur, en constante symbiose avec son environnement
Tactiques marketingL’analyse des comportements des utilisateurs permettra une véritable personnalisation: le bon message au bon moment au bon endroit

L’évolution est en marche bientôt nous parlerons du Web 5.0 mais pour le moment mettons en place une belle stratégie de communication digitale 4.0 pensons que demain il sera fastidieux à l’utilisateur de taper sur un clavier et que l’assistance vocale sera son unique lien avec le monde virtuel
Allo Google !!!

Et oui nous parlons bien là de prendre en compte tous les moyens de communication pour se faire connaitre ou lancer une communication entreprise.

D’après Gartner, 30% des requêtes en 2020 se feront sans écran . Avec cette nouvelle révolution, l’internet des objets (IoT) aborde également une nouvelle phase.

Les objets ne se contentent pas de capter des données sur notre environnement pour nous permettre de les contrôler à distance via notre smartphone, ils sont à notre service à travers une interface interactive.

Pour finir la prochaine étape du Web 4.0 sera « Web mobile » pas vraiment une nouvelle version, mais est une version alternative de ce que nous avons déjà.
Le Web devait s’adapter à son environnement mobile.
Web 4.0 connecte tous les appareils du monde réel et virtuel en temps réel.

Alors dans votre prochaine stratégie de communication pensez à tous les moyens de communication que les utilisateurs ont a leur disposition pour vous trouver et venir sur votre site ou dans votre entreprise !

Nous ne pouvons plus nous contenter d’avoir un site internet figé , peu de communication sur les réseaux sociaux !
Selon les secteurs d’ activités nous pouvons développer la réalité virtuelle , entrevoir l’Intelligence Artificielle comme une solution supplémentaire sur l’expérience Utilisateur ( UX ). 🤖

Source : C-marketing, Wikipédia, Google

Une réflexion sur “Du web 1.0 au web 4.0

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.